Couques Suisses

Petite douceur pour bien commencer la journée! Je les ai faites toutes petites pour pouvoir en partager autour de moi (en respectant les distances, no stress), elles ont eu du succès! Petit bémol au niveau de la présentation, mais je sais comment faire mieux la prochaine fois! J’ai trouvé la recette sur la chaîne YouTube JustInCooking (chaîne en français), que je te recommande 🙂

Liste des ingrédients pour 7 grandes couques, ou 14 petites

Pour la pâte briochée

  • 300 gr de farine
  • 155 gr de beurre coupé en dés
  • 3 œufs
  • 30 gr de sucre
  • 1 c à c de sel
  • 9 gr de levure boulangère déshydratée
  • 2 (voire +) c à s d’eau
  • 150 g de pépites de chocolat
  • 1 œuf pour la dorure

Pour la crème pâtissière

  • 250 ml de lait
  • 2 jaunes d’oeufs
  • 75 gr de sucre
  • 20 gr de fécule de maïs
  • 20 gr de beurre
  • 2 c à c d’extrait de vanille

Temps de préparation: 50 minutes

Temps de repos de la pâte: 1h20

Temps de levée: 2h + 1h10 juste avant cuisson

Temps de cuisson: 10 minutes environ

Étapes de préparation
  1. Délaye la levure dans l’eau et attends environ 15 minutes.
  2. Dans un cul de poule, mélange la farine avec le sel et le sucre.
  3. Fais un puits au milieu du mélange et places-y la levure avec les 3 œufs. Mélange/pétris bien jusqu’à ce que la pâte se décolle des parois.
  4. Une fois que la pâte est homogène, ajoute le beurre coupé en dés et continue à pétrir pendant environ 20 minutes. Si ta pâte te semble trop sèche, tu peux rajouter un peu d’eau (cuillère par cuillère, en pétrissant bien entre chaque ajout), mais attention à ne pas la rendre trop humide.
  5. Mets la boule de pâte dans un cul de poule fariné, recouvre-la d’un petit peu de farine et place un essuie propre par dessus le récipient. Laisse monter 2h.
  6. Pendant ce temps, prépare ta crème pâtissière, filme-la au contact et laisse-la reposer au réfrigérateur.
  7. Une fois la pâte bien levée, donne-lui quelques coups de poing (profites-en pour te défouler, je te sens tendu.e) pour en retirer l’air, filme la boule de pâte au contact et laisse reposer 40 minutes au réfrigérateur puis 20 minutes au congélateur.
  8. Étale ta pâte en rectangle d’1cm environ d’épaisseur sur une feuille de papier sulfurisé à l’aide d’un rouleau à pâtisserie.
  9. Fouette la crème pâtissière froide pour la rendre plus crémeuse. Sur la moitié inférieure de l’abaisse, en longueur, répartis la crème.
  10. Répartis les pépites de chocolat sur la crème.
  11. Referme la pâte sur elle-même (Calzone style) et appuie légèrement dessus avec ton rouleau à pâtisserie (pour t’assurer que les pépites et la crème se mêlent bien ensemble).
  12. Laisse reposer la pâte 20 minutes au réfrigérateur.
  13. Coupe les bords disgracieux (si tu veux, pas d’obligation) de ta grande pâte puis coupe 7 parts égales (coupe ces parts en 2 par la suite si tu veux obtenir 14 couques).
  14. Filme les couques « crues » au contact et laisse monter pendant 1h15.
  15. Préchauffe ton four à 180°C.
  16. Dore les couques avec l’œuf battu, puis enfourne pendant 10 minutes environ, en surveillant la cuisson.
Là où j’ai merdé

Le goût était là, franchement. Mais!

Tout d’abord, pour faire lever ma pâte (à pain), j’ai l’habitude de faire préchauffer mon four à 50°C pendant 10 minutes puis de l’éteindre et de mettre ma pâte dedans. La pâte pour les couques n’a pas aimé… Le beurre a un peu suinté, ça a rendu la pâte très « glissante », ce qui a poussé la crème pâtissière de deux couques ou trois à se suicider dans mon four.

Ensuite, J’avais plus de pépites de chocolat… J’ai remplacé avec du… du chocolat côte d’Or, coupé en petits morceaux. Forcément, ça fond vachement plus facilement que des pépites prévues pour ça. Du coup, pâte ENCORE plus glissante.

Finalement, la cuisson. J’avais mis mon timer trop longtemps pour ma première fournée. En deux minutes, les couques sont passées de « dorées pas encore tout à fait cuites » à « Trump qui revient des Bahamas ». Si ton four est bien préchauffé en chaleur tournante, à priori, 10 minutes devraient suffire. Tout dépend de ton four évidemment, donc surveille bien la cuisson, c’est mon conseil.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :