Rochers plagiés

Il ne manque que la noisette à l’intérieur pour que ça s’appelle des Ferr…. non, j’ai rien dit ! Je ne pense cependant pas que le goût soit similaire à ce point-là 😉 mais c’est une super chouette recette à faire, surtout quand on aime cuisiner le chocolat (ce n’est absolument pas mon cas, ça a été un enfer.)

Liste des ingrédients

Pour le cœur

  • 100 g de praliné en pâte
  • 130 gr de chocolat noir (ou mélange noir/au lait)

Pour l’enrobage

  • 150 g de chocolat noir
  • 100 g de pralin (en morceaux)
  • sucre glace

Calories/rocher: 128 kcal

Temps de préparation: 30 minutes

Temps de repos: 30 min + 30 min

Étapes de préparation
  1. Fais fondre les 130 g de chocolat au bain-marie. Mets le praliné en pâte dans un cul de poule et verse-y le chocolat fondu. Mélange bien le tout.
  2. Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, à l’aide d’une poche à douille, fais une vingtaine de petits tas (ou palets) et mets la plaque au frigo pendant 30 minutes.
  3. Une fois les 30 minutes passées, sors les palets et façonne-les en forme de boule. Pour avoir plus facile lors de cette étape, mets un peu de sucre glace sur tes mains, il va permettre d’éviter que le chocolat ne colle sur tes doigts (sans blague, fais-le, cette sensation est insupportable). Réserve les rochers au frigo.
  4. Tempère le chocolat. Roule les rochers un par un dans le chocolat fondu puis dans le pralin en morceaux. Laisse refroidir les rochers au frigo.
Je suis une feignasse

La recette originale impliquait de faire l’enrobage (que j’ai remplacé ici par du pralin tout fait en morceaux) soi-même, en concassant puis cuisant des amandes au four avec du sucre et de l’eau. Peut-être une prochaine fois?

Aussi, j’ai COMPLÈTEMENT loupé l’étape 4 de tempérance du chocolat. Échec critique. Déjà, j’ai sûrement fait chauffer l’eau du bain-marie trop fort, parce que la température est passée de 35 à 70° en 1 minute. J’ai vraiment fait n’importe quoi pour le coup, mais le chocolat n’y met pas du sien. J’ai vite sorti le cul de poule du bain-marie pour le mettre dans l’eau froide. Si vite, que de l’eau froide est tombée dans le chocolat. CE QUI L’A FAIT DURCIR INSTANTANÉMENT.

Alors, on remet le chocolat dans le bain-marie bouillant, en maudissant l’inventeur de ce délice sucré et en se cramant par-ci, par-là au passage. Sauf que le chocolat formait une pâte dure comme de la pierre, et ne voulait plus fondre. J’ai dû mettre de la crème pour que le tout redevienne liquide, ce qui n’a pas mal fonctionné, j’ai réussi à rattraper le tout et à finir cette satané recette.

Tout était sympa, sauf l’étape 4, mais je suppose que c’est une question d’habitude. Le moins souvent possible quand même.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :