Bûche de Noël Pomme & Spéculoos

Mieux vaut tard que jamais! Je hais le beurre, donc je hais la crème au beurre. Quand j’ai été chargée de la corvée bûche (à ma plus grande joie en fait, je sais pas si tu sais, mais j’adore pâtisser), je me suis juré de ne pas faire une bûche à cette satané crème au beurre. Je voulais quelque chose de léger et d’original, surtout qu’on allait encore manger plus que ce que notre corps peut emmagasiner. Je ne me suis pas trompée, et on s’est régalé, même si elle n’était visuellement pas super réussie…

La recette prend du temps à réaliser, mais elle vaut le coup! On va rendre à César bien sûr, elle a été trouvée sur le site cuisine actuelle! Tu auras besoin d’un moule à bûche (aussi appelé gouttière, j’en ai acheté une De Buyer ici, et j’en ai été très satisfaite).

Liste d’ingrédients
Dacquoise (biscuit aux amandes ou noix constituant la base d’un gâteau)
  • 2 blanc d’œufs
  • 20 g de cassonade
  • 60 g de poudre de noix
  • 20 g de sucre glace (impalpable)
  • 7 g de fécule de maïs (maïzena)
Crème à la pomme
  • 4 pommes
  • 15 g de beurre
  • 30 g de cassonade
  • 1 c à c d’agar agar (un agent gélifiant en poudre).
  • Cannelle (au goût)
  • 120 g de crème liquide allégée à 4% de matière grasse
  • 200 g de crème liquide entière à 30% de matière grasse
Biscuit aux spéculoos
  • Un paquet de spéculoos (12 à 16 petits biscuits)
  • 30 g de beurre
Glaçage au chocolat blanc
  • 200 g de chocolat blanc
  • 250 mL de lait
  • 1 c à c d’agar agar

Calories/part (1/12): 318 kcal

Temps de préparation: 2 h

Temps de cuisson: 10 minutes

Étapes de préparation
Dacquoise
  1. Préchauffe ton four à 180°C.
  2. Monte les blancs en neige avec la cassonade.
  3. Dans un cul de poule, mélange la poudre de noix (tu peux broyer des noix bien finement dans ton mixeur), le sucre glace et la fécule de maïs. Incorpore le mélange aux blancs en neige délicatement avec une spatule, sans les casser. Avec une poche à douille, poche la préparation en forme de rectangle de la dimension de ton moule à bûche. Enfourne pendant 10 minutes, puis sort du four et laisse refroidir.
Crème à la pomme
  1. Pèle, évide et coupe les pommes en dés. Fais revenir les dès dans la poêle avec le beurre et la cassonade.
  2. Mets 1/3 des pommes de côté et mixe les 2/3 jusqu’à obtention d’une compote bien lisse.
  3. Monte la crème entière en chantilly (fouette au fouet électrique pendant un bon moment) et réserve-la au frais. Mélange dans une casserole la crème allégée et l’agar agar puis porte l’ensemble à ébullition.
  4. Verse le mélange sur la compte de pommes, remuer puis laisse le tout tiédir. Ajoute ensuite la moitié de la chantilly, fouette et ajoute le reste de la chantilly plus délicatement avec une maryse.
  5. Verse le mélange dans ton moule à bûche (lisse bien avec une maryse), répartis les pommes en dés par dessus et réserve au congélateur.
Biscuit aux spéculoos
  1. Mixe les biscuits et ajoutes-y le beurre fondu. Mélange bien le tout.
  2. Étale le mélange sur la bûche en appuyant légèrement dessus.
  3. Pose la dacquoise par dessus le tout.
Glaçage au chocolat blanc
  1. Mélange le lait et l’agar agar puis porte à ébullition.
  2. Fais fondre le chocolat blanc au bain-marie.
  3. Verse la crème sur le chocolat fondu et laisse tiédir en fouettant régulièrement (pour ne pas laisser des morceaux se former)
  4. Démoule la bûche en attendant que le chocolat sois bien tiède. Pose la bûche sur une grille (et idéalement sur un carton filmé de la taille de la bûche) et verse le glaçage bien tiède (33°C) sur la bûche. Réserve au congélateur et sort la bûche environ 1 h avant consommation.
Là où j’ai merdé

Le glaçage dammit! Je pense l’avoir probablement posé un peu trop chaud sur la bûche (sans thermomètre, c’est vraiment difficile d’évaluer la température). En plus, en faisant couler le glaçage sur la bûche, j’ai fait couler trop de glaçage à certains endroits, du coup il y avait des a-coups, c’était pas très beau.

J’ai recouvert de déco trouvée chez Alice Délice pour cacher un peu la misère de tout ça (ça se voit je pense). Cela dit, j’étais contente du résultat au final! Super contente…

Puis vint le 25 décembre (2019) vers 23h. Quand on a sorti la bûche du frigo et que, ben, une bonne partie avait fondu… Rien d’irrécupérable (c’était super bon!), mais la déco avait bavé partout et on a dû éponger le sol devant le frigo, parce qu’en la sortant, plein de jus de pomme s’était étalé. J’étais super déçue et tout le monde me rassurait en mode « mais c’est le goût qui commmmpte », « elle est quand même jolie! », mais bon, je n’ai pas été convaincue. Je vais profiter de cette année pour level up en cuisine et faire une bûche du feu de dieu en 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :